Logo hommage

À vous l’honneur

Le 20 mars 1929, c’est un choc pour les Français. Le maréchal Foch vient de décéder : ce généralissime de la Première Guerre mondiale avait œuvré à la victoire des armées alliées ! Pour lui rendre hommage, une loi est votée 9 jours plus tard. Elle décrète que tous les commandants d’armée de ce conflit peuvent être inhumés aux Invalides.

Marcel André Baschet, Le maréchal de Foch vers 1919 (détail),

1925, 57 x 42 cm, Musée de l'Armée / Photo : Dist. RMN-Grand Palais

La plupart d’entre eux seront logés dans le caveau des gouverneurs. Mais Foch n’y fera qu’un court passage. Pour lui, on déploie les grands moyens ! Son tombeau, commandé au sculpteur Paul Landowski, a le droit à une place d’honneur, sous le Dôme. Le généralissime y repose depuis 1937.

Comme beaucoup d’autres nations, la nôtre compte dans ses annales un grand nombre d'illustres capitaines et Foch retrouvera plusieurs d’entre eux dans la célèbre chapelle où il va dormir son dernier sommeil.
Raymond Poincaré, Président du Conseil (équivalent du Premier Ministre)

Raymond Poincaré (détail) en 1915 / Photo : Dist. RMN-Grand Palais / Anne-Sylvaine Marre-Noël

Crédits photographiques
  1. Paul Landowski, Tombeau du maréchal Foch, vue générale, détail des soldats, des reliefs et du médaillon : Dist. RMN-GP, Anne-Sylvaine Marre-Noël, (C) ADAGP Paris, 2020
Après la Première Guerre mondiale, de nouveaux chefs militaires sont inhumés aux Invalides, à l'image du maréchal Foch.