Logo decryptage

Ça se corse

À ce stade de l’Histoire, le deuxième grand personnage des Invalides entre en scène : Napoléon !


Comme Louis XIV avant lui, il devient le protecteur des Invalides. Il offre d’ailleurs son portrait à installer dans la bibliothèque de l’Hôtel.

Georges Rouget, d'après David, Bonaparte franchissant le Grand-Saint-Bernard,

1840, huile sur toile, 214 cm de hauteur / Photo : Dist. RMN-GP, Emilie Cambier

Mais il sait que l’institution ne doit pas faire comme si la Révolution n’avait pas eu lieu. C’est pour cela que s’il autorise à nouveau les messes dans l’église, des cérémonies laïques continuent de s’y tenir. C’est là, par exemple, qu’il remet les premières Légions d’honneur à ses soldats.

Jean-Baptiste Debret, La Première distribution de la Légion d'honneur dans l'église des Invalides, 14 juillet 1804,

1812, huile sur toile, Musée de la Légion d'honneur, Paris / Photo RMN-GP, Agence Bulloz

Napoléon devient le protecteur des Invalides et y organise des cérémonies militaires et laïques.