Logo quotidien

Et voilà le travail

On l’a vu, les pensionnaires ont un emploi du temps chargé. Et ce n’est pas tout, pour occuper leurs heures libres, on leur organise de véritables ateliers de production. De quoi se faire un complément de revenu !

Ils y fabriquent :

  1. Des chaussures,
  2. Des tapisseries,
  3. Des livres enluminés (peints),
  4. Des allumettes...

Tout est d’excellente qualité. Tant et si bien que le roi leur achète des vêtements et des souliers pour ses armées, et des livres pour lui-même...


Hélas, faute de moyens, ces ateliers périclitent dès la fin du 17e siècle.

Grâce à l’atelier de production, les anciens soldats ont une activité professionnelle et fournissent le roi lui-même.