Logo perso

Rose Valland, l’ange gardien des musées

Heureusement, on peut compter sur la vigilance de certains Français. Il y a notamment Rose Valland, qui travaille alors au musée du Jeu de Paume, à Paris. Ce lieu est central dans le pillage nazi. C’est là que sont orchestrés les envois d’objets français vers l’Allemagne.

L’œil toujours vif pour capter les documents importants, Valland établit secrètement l’inventaire des mouvements d’œuvres. Ses carnets sont précieux après-guerre : ils identifient en Allemagne ou en Russie, les objets appartenant à la France et aux familles françaises.

Exposition Nationale aux Invalides, le retour des souvenirs militaires,

1947, lithographie, 13,1 x 10,3 cm, Centre de Documentation du musée de l’Armée / Dist. RMN-Grand Palais / Émilie Cambier

Grâce à l’inventaire de Rose Valland, les objets dérobés durant l’occupation allemande sont identifiés.