Logo projecteur

Sous les projecteurs : l’homme de l’ombre

Dans la mémoire collective, Jean Moulin est l’un des Compagnons de la Libération parmi les plus célèbres. Premier président du Conseil national de la Résistance, il meurt torturé par les nazis.


Le musée l’évoque avec un objet emblématique : une gabardine, proche de celle que l’on peut voir sur son portrait le plus célèbre (photographié avant la guerre) :

Marcel Bernard, Jean Moulin, au cours de l’hiver 1939-1940,

Musée de la Libération de Paris - Musée du général Leclerc - Musée Jean Moulin

Lorsque Jean Moulin est arrêté par la Gestapo, ce manteau reste chez lui, à Lyon. Sa sœur le récupère après la guerre et en fait don à l’Ordre de la Libération en 1969, peu avant l’ouverture du musée.

Vitrine consacrée à Jean Moulin dans la galerie de la Résistance intérieure du musée de l’Ordre de la Libération,

Musée de l’Ordre de la Libération / Photo : Arnaud Roiné

Parmi les objets du musée de l'Ordre de la Libération, on peut voir le manteau du résistant Jean Moulin.