Logo projecteur

Trop encombrant !

Parmi les objets récupérés, il y en a un dont le directeur du musée aimerait se débarrasser après la fin de la guerre.


Il s’agit pourtant du "wagon de l’armistice". C’est à l’intérieur que l’armée allemande a signé sa reddition en 1918.


Le directeur n’est pas ravi de le voir dans sa cour d’honneur. La pluie l’abîme, il prend trop de place... Pire encore, les visiteurs le dégradent en voulant se faire prendre en photo devant !

Wagon de l'Armistice. Un char Renault FT, devenu un des symboles de la victoire est présenté près du wagon.

Carte postale imprimée par la Société des amis du musée de l’Armée, Musée de l'Armée

Des pièces d’artillerie forment une mise à distance autour du wagon pour le protéger des « assauts » des touristes qui aimeraient se faire prendre en photo près de l’entrée, à la place de Foch.

Finalement déplacé à Rethondes en 1927, le wagon connaît un triste sort. Les Allemands s’en servent pour l'armistice de 1940 puis l'emmènent dans leur pays. C’est là qu’il sera détruit 5 ans plus tard.

Le wagon qui a servi à signer l’armistice de 1918 a été, pendant un moment, conservé aux Invalides.