Logo temps

Il lui fait porter le chapeau !

Et parce qu’il serait dommage de ne pas parler du chapeau lui-même, voici une image animée qui retrace son évolution au fil du temps :

Animation Artips

  1. 1. Vers 1660, il est tout rond. Seuls ses bords étroits sont parfois relevés.
  2. 2. Vers 1700, ça s'agrandit du côté des bords et leurs "ailes" se relèvent. On appelle ça la "retapure".
  3. 3. Puis, au fil du XVIIIe siècle, on commence à orner les bords avec du galon en or. Prestigieux !
  4. 4. À la fin du XVIIIe siècle, une plume ou une coque de rubans (une cocarde donc) est fixée sur le devant du chapeau tricorne.
  5. 5. Vers 1750, les bords du chapeau diminuent de hauteur, comme l'épaisseur du galon. La cocarde, portée plus bas, prend de plus en plus de place.
  6. 6. C'est l'arrivée du comte de Saint-Germain ! Inspiré par les Prussiens, il plie les bords du chapeau en 4 ailes : celui-ci devient quadricorne. Pour différencier les spécialités, on l'orne de 2 plumes.
  7. 7. Le comte de Saint-Germain est révoqué en 1777. Retour au tricorne, le galon devient noir alors que la cocarde s'agrandit encore.
  8. 8. En 1786, les bords deviennent presque verticaux et le chapeau tend vers le bicorne. La cocarde, quant à elle, est désormais surmontée de houppes (pour désigner les compagnies).
  9. 9. En 1791, en pleine Révolution, le chapeau, plus grand, est devenu "bicorne". La cocarde est maintenant munie d’une ganse (sorte de petit cordon).

Le chapeau, neutre au XVIIe siècle, sert petit à petit à distinguer les régiments entre eux, grâce aux cocardes et plumes de couleur.