Logo instit

En vitrine

Côté musée de l’Armée, on ne chôme pas non plus.


Le musée accueille des objets en provenance directe des champs de bataille, et souvent pris à l’ennemi. On les expose dans :

  1. Le Grand Salon, pour les emblèmes, les armes ou les uniformes.
  2. La cour d’honneur, pour les reliques et les Trophées* les plus volumineux (canons et avions).

Bref, le musée évoque directement la guerre en cours. Son but ? Susciter un sentiment patriotique et glorifier la France. Et cela marche : le public est au rendez-vous.

Une foule considérable se presse tous les jours d’ouverture dans ses galeries devenues trop étroites. C’est un véritable pèlerinage patriotique qu’accomplissent les visiteurs [...].
Le général Niox, directeur du musée

Joseph Jean Félix Aubert, Le général Gustave Léon Niox (détail),

1919, huile sur toile, 61 cm de hauteur, Musée de l'Armée / Dist. RMN-GP

Le musée n’est pas en pause durant la Grande Guerre : il s’enrichit d’objets en provenance du front et accueille de nombreux visiteurs.